Notre gouvernance

Mouvement issu de l’entrepreneuriat, autonomiesuisse possède une structure flexible et transparente. Par principe, le travail effectué par ses membres et sa coprésidence est bénévole.

Association

L’association suisse «autonomiesuisse – pour une Suisse ouverte au monde, performante et libre» est sise à Aarau. Elle constitue le secrétariat du mouvement autonomiesuisse. La séance constitutive du comité a eu lieu le 18 mai 2020, à l’issue de l’assemblée des fondateurs. Le comité est composé des membres du secrétariat. La co-présidence du mouvement autonomiesuisse décide des activités du secrétariat.

Objectifs et membres

«autonomiesuisse – pour une Suisse ouverte au monde, performante et libre» est une initiative interparti de grande envergure, composée d’entrepreneurs suisses et de personnalités de l’économie situés au centre de l’échiquier politique. Son ambition est de donner un avenir au modèle de réussite suisse. Pour ce faire, elle défend une collaboration économique en partenariat avec les pays de l’UE, mais également du monde entier, avec la conviction que l’indépendance politique de la Suisse représente un socle fondamental pour bâtir d’excellentes conditions-cadres au niveau de l’économie et de la société. autonomiesuisse compte plus de 750 membres (état: février 2022).

Notre gouvernance

La coprésidence décide des orientations et des activités d’autonomiesuisse. Elle est composée, en grande partie, d’entrepreneurs et d’entrepreneuses de tout le pays, qui défendent des conditions-cadres avantageuses à l’ère de la mondialisation. Le comité, quant à lui, agit au cœur de la politique. Il fonde ses arguments sur les faits pour asseoir sa crédibilité. Au sein de la coprésidence, un comité directeur, composé de trois à cinq personnes, coordonne les affaires courantes et les activités qui en découlent. Selon le domaine concerné, il peut déléguer des tâches à d’autres membres de la coprésidence ainsi qu’au secrétariat.

Notre gestion des dons

La coprésidence d’autonomiesuisse agit bénévolement. Mais pour porter notre voix auprès des décideurs politiques, de l’économie et de la société, nous avons besoin de dons, que nous gérons naturellement avec une conscience aiguë des coûts.

Finalité

La présente directive précise le comportement de l’association «autonomiesuisse – pour une Suisse ouverte au monde, performante et libre» en matière de dons. L’objectif de ce texte est de garantir la transparence et la confiance vis-à-vis des donatrices et des donateurs.

Domaine d’application

Cette directive, validée par le comité de l’association et la coprésidence, est entrée en vigueur le 3 mars 2022. Elle s’applique à tous les organes de l’association et à toutes les activités d’autonomiesuisse et est vérifiée périodiquement par les organes correspondants de l’association.

Acceptation de dons

autonomiesuisse n’accepte que des dons dont l’origine est connue de l’association et qui n’enfreignent pas la loi. En principe, les dons en nature et les dons monétaires sont possibles. Ces deux types de dons sont soumis aux mêmes critères.

Vérifications avant acceptation

Le comité directeur de la coprésidence est tenu d’examiner les dons. autonomiesuisse se réserve le droit de les refuser, sans avoir à se justifier. Son objectif premier est de préserver son indépendance politique et économique.

Informations sur l’usage des dons

Lors d’un appel aux dons, autonomiesuisse précise à quoi serviront les fonds. La coprésidence communique régulièrement sur les activités d’autonomiesuisse, sur le site Internet ainsi que lors d’échanges directs avec les membres et les donateurs. Les dons consacrés à des sous-projets spécifiques nécessitent une concertation avec la coprésidence.

Communication des recettes

Chaque don est enregistré et son auteur ou autrice remercié/e par un message de confirmation.

Contrôle

Au moins une fois par an, le secrétariat compare les dépenses aux recettes. L’organe de révision vérifie l’exactitude et l’exhaustivité des montants, lors des comptes annuels. Il examine également le respect de la présente directive. Les comptes annuels sont communiqués à la coprésidence et, si cela s’avère nécessaire et pertinent, auprès des membres et des personnes intéressées, sous une forme adéquate.